Le printemps dans les Montagnes du Jura

Apprendre à reconnaître les plantes le long du sentier

Publié le 6 avril 2018 par Raphaëlle

rando-cueillette
Les Montagnes du Jura s’étendent sur plusieurs centaines de kilomètres et proposent différentes altitudes. Selon l’endroit, il est possible de faire des bouquets de fleurs sauvages, d’admirer les couleurs des prairies, et pour les plus chanceux de trouver des morilles !

Les narcisses sur le plateau d’Hauteville et du Retord

Au printemps les narcisses recouvrent les prairies, la floraison de cette plante emblématique du Haut-Bugey annonce le retour des beaux jours. Le paysage est superbe pour la vue mais il n’en n’est pas moins plaisant pour l’odorat… ces fleurs diffusent une agréable odeur que les créateurs de parfum ont extraite ou synthétisée pour l’intégrer dans les précieux flacons. Chaque année une Fête des Narcisses est organisée à Nantua pour célébrer le retour du printemps. Les magnifiques étendues parsemées de fleurs sauvages ont même inspiré le réalisateur de film, Luc Jacquet.

Les fleurs emblématiques des Montagnes du Jura

Parmi les espèces végétales typiques du massif, nous pouvons citer les orchidées (dont le fameux sabot de Vénus) ou le lys martagon, ces espèces sont protégées : à ne toucher qu’avec les yeux ! Une fleur très répandue en altitude, la gentiane jaune pousse dans les zones d’alpages et les pelouses sèches. Une croyance locale bien présente chez les montagnons raconte que la hauteur des gentianes indiquerait la hauteur de neige pour l’hiver suivant. Dans les tourbières on trouve des végétaux adaptés à l’humidité dont des plantes carnivores comme le droséra !

Admirer les cerisiers en fleurs à Mouthier-Hautepierre

Dans la vallée de la Loue, les cerisiers fleurissent en mai et magnifient le paysage. La blancheur des arbres en fleurs s’intègre parfaitement à la verdure environnante. Les cerises de la vallée de la Loue servent ensuite à fabriquer le kirsch de la Marsotte, eau de vie prisée par les chefs des plus grands restaurants. N’hésitez pas à faire un tour par la roche de Hautepierre pour admirer la vue d’un peu plus haut !

Partir à la recherche des morilles

Les morilles se plaisent dans les Montagnes du Jura et y poussent au printemps, quand les averses ont humidifié la terre. Ces petits champignons au chapeau brun ou blond apparaissent par tâches dans les sous-bois. Les amateurs de morilles se pressent dans les forêts après les périodes de pluies. Mais quand on est montagnon, plutôt mourir que révéler son coin à champignons… Pour les gourmands, vous en trouverez dans les restaurants : la morille s’utilise dans de nombreuses recettes et plats typiques tels que la croûte aux morilles et le poulet au vin jaune.

 

 

Close

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour disposer d’offres adaptées à vos centres d’intérêt. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.