Le printemps dans les Montagnes du Jura

5 sentiers thématiques à parcourir (et à vivre)

Publié le 19 avril 2018 par Emilie

randonnee
Vous vous lancez à l’assaut d’un sentier thématique ? Dans ce cas, deux options s’offrent à vous : le suivre sans broncher, en jetant un œil aux panneaux explicatifs (une fois sur deux) ou le vivre à fond ! Scruter le paysage, voyager dans le temps, observer de près la faune et la flore… Et avaler les kilomètres avec le sourire !

Peindre le paysage

Emile Isenbart, ça vous parle ? Cet artiste bisontin du XIXe siècle a peint le Haut-Doubs sous toutes ses coutures. Des reproductions de ses œuvres jalonnent aujourd’hui le sentier qui lui est dédié. Baptisé sur « Les pas d’Isenbart », il pose un regard particulier sur la nature : les forêts, les tourbières de Noël Cerneux, les activités anciennes des montagnons se révèlent toile après toile, au rythme des marcheurs. Cette mise en scène de 5 kilomètres nous conduit vers un lieu très apprécié des peintres pour son ambiance mystérieuse et sa lumière si particulière. L’espace d’un instant, on s’arrête, subjugué par le paysage, comme des dizaines d’artistes avant nous…

Voyager dans le temps

Changement de décor, direction Besançon. Blottie au pied de collines verdoyantes, la ville a relevé le pari d’apprivoiser la nature sans jamais la bousculer. Préservée, elle s’offre aux randonneurs à travers des circuits fléchés, ponctués d’infos pédagogiques. En quelques pas seulement, la ville s’efface pour faire ressurgir le passé : cabordes, petits murets de pierre, forêts de chênes et de buis, paysage de bocage, vestiges de voies médiévales, trace d’anciennes cultures en terrasse, vergers, fontaines, ancien fort, arbres centenaires… La nature nous raconte des histoires.

colline-besancon

Jouer les contrebandiers

Vous êtes plutôt d’humeur « orlogeur », « bricottier », colporteur ou douanier ? Les « Chemins de la contre-bande franco-suisse » vous proposent de glisser dans la peau de ces hommes surgis du passé pour revisiter l’histoire de ce petit morceau de massif jurassien. Ils ont ici, pendant des décennies, passé sous le manteau des quantités phénoménales de marchandises parfois au péril de leur vie et au bénéfice de sentiers épiques voire carrément dangereux. Une folle épopée que racontent 4 itinéraires balisés. De 50 à 250 km, ces chemins vous embarquent au cœur du Pays Horloger où les eaux vives du Doubs et la montagne font corps avec la Suisse.

 

Revisiter Jurassic Park

Steven Spielberg n’a qu’à bien se tenir, la vraie histoire des dinosaures débute ici, dans le Jura. Il y a 155 millions d’années, ils ont marché, à plusieurs reprises sur le sol meuble d’un rivage devenu depuis le plancher de la carrière de Loulle. Comme ils étaient du genre imposants, ils ont laissé 1500 empreintes figées dans la boue, devenue calcaire et miraculeusement conservées ! Ça paraît dingue, mais une passerelle, perchée au dessus du site, vous permettra d’en avoir le cœur net : d’en haut, vous vous pourrez facilement observer le cheminement de ces grosses bêtes.

Se prendre pour un naturaliste célèbre

Darwin ou Hulot ? On vous propose d’enfiler le costume de votre naturaliste préféré et d’arpenter le sentier des marais de Lavours. Avec 4000 espèces d’animaux et de plantes au compteur, cette réserve naturelle est un véritable trésor. Un escargot, douze arthropodes, neuf oiseaux, un mammifère (le rat des moissons), trois champignons, trois mousses, cinq fleurs et deux fougères sont même particulièrement surveillés : ce sont les derniers du genre !

Close

En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour disposer d’offres adaptées à vos centres d’intérêt. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.